Végane de Bretagne


Sandrine - la patissière, fondatrice, génie derrière Végane de Bretagne - a touvé un local pour son laboratoire lors du premier confinement et elle a pu ouvrir ses portes au public cet été. Cependant, en temps normal, une nouvelle entreprise est déjà assez dur à lancer, en 2020 ? On l'a trouvé bien courageuse.

N'étant pas véganes nous même, on a découvert que l'image d'une cuisine austère, faite de privations était loin de ce que pouvait offrir le véganisme. Et tout ça, grâce à Sandrine et sa famille. Cela fait un moment qu'on se délecte de ses gourmandises et si on a la chance de passer à son labo au moment où elle travaille sur une nouvelle patisserie, on se voit dans l'obligation d'aider une amie en jouant aux critiques gastronomiques. Elle a encore rien sorti qui était moins qu'alléchant et gourmand.

Ce qui nous emmène à ce mois de novembre. Confinés de nouveau, on se demandait qu'est-ce qu'on pouvait bien faire. La pandémie a bouleversé nos vies et on est une asso qui est censée aider les autres. Alors, fort de notre toute petite expérience à bricoler notre propre site, on s'est dit qu'on pouvait se charger de faire un joli écrin pour la production de Végane de Bretagne.

Un coup de fil à un ami photographe, un shooting socialement distant, quelques jours de travail et voilà un relooking de son site.

On a appris pas mal d'astuces sur le fonctionnement d'un site et on a profité pour demander à Sandrine de nous remercier en kouign amman.

Etant des fans du pur beurre, vous pouvez nous faire confiance quand on vous dit qu'une halte à Végane de Bretagne vaut le coup! Son kouign amman est à se damner ! Si vous êtes sur l'île de Nantes, profitez de son click et collect pour goûter à ses créations. Perso, je n'ai pas encore goûté au gâteau choco-amandes!

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout